Partager :

République Dominicaine : des conférences entre experts et étudiants pour parler de la gestion des déchets plastiques

24.08.2017 Fondation

 

Think Innovation

Le 23 août dernier, alors à peine arrivée en République Dominicaine, l’Odyssée Race for Water s’est trouvée au cœur de la conférence « Think Innovation : waste & energy for sustainability ». Avec plus de 150 experts, ce cycle de conférence est organisé chaque année à Saint Domingue par la Chambre de Commerce et de Tourisme Dominicano-suisse, réunissant un parterre de spécialistes locaux et internationaux du monde de l’énergie et des nouvelles technologies.

Le Ministre de l’Environnement a lancé la conférence par un discours poignant sur l’état critique des océans et sur l’importance primordiale de leur préservation. Le chargé d’Affaires pour l’ambassade de Suisse a ensuite rappelé le rôle essentiel que peuvent jouer les technologies dans ce genre de défi et la place de choix que détient la suisse dans le développement technologique.

Invités à prendre la parole durant 45 minutes, Marco Simeoni, Président de Race for Water, et Camille Rollin, spécialiste des projets « plastic waste to energy » ont ensuite présenté la vision de la Fondation face à la contamination grandissante des océans par les déchets plastiques. Après avoir rappelé le rôle primordial que joue l’océan notamment dans la production de notre oxygène, et présenter quelque chiffres effrayants sur l’étendue de la pollution plastique en moins d’un siècle d’existence de cette matière dite révolutionnaire, Marco et Camille ont souhaité démontrer en quoi l’utilisation de technologie de pointe pour transformer les déchets plastiques en énergie permettait de contrer ce fléau tout en ayant des bénéfices sociaux, économiques et environnementaux beaucoup plus larges. Aux côtés de la Fondation, des experts ont ensuite abordé plus précisément les problématiques de l’île, décrivant en détail le contexte dans lequel évolue la République Dominicaine en termes de gestion énergétique et de traitement des déchets.

« En plus de montrer de l’intérêt pour notre Odyssée, nos convictions et les solutions que nous proposons, plusieurs invités et intervenants comme le Président d’AES, plus grand fournisseur d’électricité de l’île, ou encore le Ministre de l’Environnement sont ensuite venus nous rendre visite à bord de notre navire », explique Marco Simeoni. Et d’ajouter : « Think Innovation nous a permis de rencontrer un panel d’experts locaux qu’ils soient entrepreneurs, industriels ou membres du gouvernement ». Merci à Gaetan Bucher, président de la Chambre de Commerce et du Tourisme dominicano-suisse et à ses équipes pour ce bel événement.

Photo de droite: Marco Siméoni Président de Race for Water, Gaetan Bucher Président de la CCDTS, et Francisco Dominguez Brito Ministre de l'Environnement

 

A l’université

Invité par la Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra (PUCMM) de Saint Domingue, les membres de l’Odyssée de l’Espoir ont également donné une conférence devant un public étudiant particulièrement sensible à l’environnement. « À travers cette intervention nous avons pu toucher la prochaine génération d’acteurs et de décideurs afin de les sensibiliser à la préservation des océans et à la pollution plastique. Les résultats des études scientifiques menées durant notre première expédition en 2015, sur les plages situées au cœur des cinq gyres océaniques sont sans appel. L’océan est gorgé de plastique et cette pollution a un impact terriblement nocif sur la biodiversité et toute la chaine alimentaire. Il faut à tous prix traiter le problème à la source et empêcher les déchets d’atteindre l’eau. Chacun de nous a sa part de responsabilité et peut contribuer à la solution », dit Camille Rollin.

Photo de gauche: Bernard Schurch Chargé d'Affaires de l'Ambassade de Suisse, Pedro Silverio Vice Recteur de l'Académie du Campus Santo Tomas de Aquino, Camille Rollin et Marco Simeoni de Race for Water.